Pour faire gagner du temps à tout le monde, voici le détail des étapes. pour mettre en place un serveur FTP sur votre NAS QNAP et comment y accéder au travers d’une Livebox.

Après 7 ans de bons et loyaux services, mon QNAP TS-251 à fini par rendre l’âme. Victime du bug Intel, j’ai pu le ramener à la vie deux fois mais, au final, son jour était venu. Quelques semaines avant, c’était ma vieille Livebox 3 (~6 ans) qui avait elle aussi décider de claquer. Je me suis donc retrouvé à devoir réinstaller une nouvelle box (Livebox 5) et surtout un nouveau NAS. Sur les conseils de Cachem, je me suis fait plaisir et j’ai opté pour un rutilant QNAP TS-453D-4G: 4 baies, port HDMI, faible conso, ports ethernet 2.5Gb, l’excellent OS de QNAP avec toutes ses apps. J’adore !

Ce tutorial vous montre étape par étape comment mettre en place un serveur FTP sur votre NAS QNAP lorsqu’on a une Livebox. Il existe d’autres moyens de faire à peu près la même chose mais avec un niveau de sécurité plus élevé. J’ai ajouté un point là-dessus plus bas, mais pour le moment, place au tuto.

Temps total : 30 minutes

  1. Activer le service FTP sur votre NAS QNAP

    Depuis l’interface de votre QNAP, choisissez l’option FTP.

  2. Activez le service FTP

    Reproduisez la même chose chez vous. N’oubliez pas d’appuyer sur « Appliquer » en bas de page pour confirmer les changements.

  3. Jetez un coup d’œil aux paramètres avancés.

    Rien à signaler, mais dans le doute, j’attire votre attention sur le fait qu’on peut aller plus loin.

    Un détail important: le choix de la racine du FTP. Dans le menu déroulant, vous allez retrouver vos « shared folders ». Assurez-vous de savoir où vous voulez envoyer les gens et qu’ils aient les droits associés à ce répertoire (lecture ou lecture & écriture).

  4. Testez que ça marche en local

    Si vous n’en n’avez pas encore, allez chercher un client FTP. C’est le nom donné au logiciel qui vous permettra de vous connecter au serveur FTP (le NAS) depuis un poste client (votre pc, par exemple).

    J’utilise FileZilla parce qu’il est gratuit, très bien maintenu (nouvelles versions tous les mois) et fait le job. Il existe beaucoup d’alternatives sur PC (FlashFXP / CoffeeCup / FTP Voyager), MAC (Cyberduck / Forklift / Transmit) ou Android (AndFTP).

    Dans FileZilla, ouvrez le gestionnaire de site (1). Ajoutez un nouveau site et donnez lui un nom (2). Mentionnez les détails de votre serveur FTP dans la partie de droite de l’écran (3). Appuyez sur Connexion pour voir si ça marche (4). En un clin d’œil, vous allez vous retrouver sur votre NAS.

  5. Ouvrez votre FTP au monde externe

    Dans votre navigateur, accédez à votre Livebox en tapant: http://livebox/. Le login est « admin », le mot de passe correspond au 8 premiers caractères de la clé de sécurité se trouvant sur l’étiquette située sous votre Livebox. Une fois dans l’interface, cliquez sur la roue crantée en bas de l’interface pour accéder aux paramètres.

    – Dans « Réseau« , assignez une adresse IP statique à votre NAS via le menu « Baux DHCP statiques ». C’est très bien fait et ne prendra que 10 secondes.
    – Dans le « Pare-feu« , on va ouvrir le port « 21 » et le pointer vers votre NAS.

    Pour vérifier que les changements ont bien été pris en compte, vérifiez que le port 21 est ouvert en visitant canyouseemee.org (changez le port 80 en 21 avant de lancer le test).

  6. Le vrai test !

    Comme vu plus haut, on va maintenant configurer FileZilla pour y créer un second site. Cette fois ci, on va vouloir acceder à notre NAS à distance. On ne va donc plus se servir de l’adresse du réseau local (192.168.1.[2 à 254]) et utiliser le service de DNS offert par QNAP. Si le service « myQNAPcloud Link » est activé dans votre NAS QNAP, vous devez connaitre votre adresse à distance. Ce sera quelque chose comme [NOM DE VOTRE NAS].myqnapcloud.com. Utilisez cette adresse (sans http) à la place du nom de l’hôte.

    Ca ne marche pas ? Pas de panique, chez la plupart des Fournisseurs d’Accès à Internet, ce cas de figure, appelé Loopback, est désactivé. Il faudra donc tester avec l’aide de quelqu’un qui n’est pas connecté à votre box en WIFI ni Ethernet. Potentiellement, vous pouvez vous servir de votre téléphone portable en partage de réseau ou en y installant un client FTP (AndFTP pour Android ou FTP Manager pour iOS)… ou appelez un ami :).

    Ca ne marche toujours pas ? Le client FTP vous donnera une erreur assez détaillée qui devrait vous pointer dans la bonne direction: Utilisateur non-existant, mot de passe incorrect, Délai de connexion dépassé et autres.


Il ne vous reste maintenant qu’à créer les comptes des utilisateurs via le panneau dont la capture d’écran est tout en haut. Cliquez sur « Utilisateurs » et ajoutez les identifiants / mots de passe de chaque personne qui doit avoir accès au service de FTP. Pour chaque utilisateur, vous aurez le choix de leur donner accès à certains répertoire ou non, que ce soit en lecture seule ou en lecture / écriture.
Toujours dans ce panneau utilisateur, je vous recommande lourdement de créer un second compte administrateur et de désactiver le compte administrateur classique (« admin »). Pour désactiver le compte administrateur natif, il faut être connecté avec le nouveau compte administrateur; on ne peut pas désactiver le compte avec lequel on se connecte. Cela ne vous prendra que 3 minutes. Si vous décidez de ne pas le faire, vous vous exposez à des milliers de tentatives d’intrusions. A vous de voir.

Bien entendu, c’est la version courte. Même si les étapes ci-dessus vous guideront pour obtenir la solution que vous recherchez, l’utilisation du protocole FTP vient avec son lot de soucis, principalement autour de la sécurité !

Ici, je ne parle pas des bienfaits du FTPS (FTP avec SSL/TLS) malgré la gestion compliquée des ports, du SFTP (Secure FTP) ou des interfaces web en HTTPS. Pour le moment, profitez de votre accès FTP, et revenez plus tard pour savoir comment mettre en place un serveur SFTP.

D’ici là, bons transferts !